Réussir son bac en candidat libre à chaque fois

Ce qu’il faut absolument savoir AVANT de commencer son bac en candidat libre.

Si vous pensez vous lancer en candidat libre,

Si en ce moment même vous mûrissez votre projet de bac en candidat libre,

cet article est pour vous.

Prenez un stylo, une feuille et 20 minutes. Nous allons faire ensemble le tour de la question en 10 points.

 

1- Pourquoi voulez-vous obtenir le bac ?

La raison doit être FEC : Fondamentale doit être Essentielle et surtout doit être très Claire.

Réfléchissez-y. Pourquoi quelqu’un va courir le marathon de Boston, la raison, est évidemment n’est pas de faire un footing de 42,195 km sans s’arrêter ?!

De même, on n’ escalade par la montagne Everest parce qu’on a 20 jours des congés à claquer quelque part !
Identifiez bien la raison de passer le bac !

Le bac en candidat libre ne sera pas facile, ça prendra 360 jours donc autant avoir une bonne raison pour tenir sur la durée.

Et tant que vous y êtes trouvez une raison principale et deux raisons secondaires.
C’est plus sûr.

P-

S1-
S2-

 

2- Si je regarde mes contraintes de temps aujourd’hui et mon agenda pour l’année prochaine, combien d’heures je peux libérer par semaine pour préparer ce bac ?

Cette prévision doit être raisonnable et ne doit pas chambouler complètement totalement toutes vos habitudes.
Prétendre arrêter ces entraînement de judo trois fois par semaine, mettre en veille ses cours bi-hebdomadaire de salsa, éliminer sa sortie de shopping hebdomadaire n’est pas raisonnable, n’est pas tenable … et vous courez à la catastrophe.

 
3- Ai-je prévu un budget d’études pour ces 360 jours ?

Au-delà du budget minimum pour subsister le loyer, la nourriture, les déplacements, il faut compter un budget pour vous préparer.
Je dirais au minimum un 1000 d’euros pour acheter des livres, pour s’inscrire au CNED, pour s’abonner à des formations sur Internet, pour prendre éventuellement un prof particulier sur une matière donnée etc.

 
4- La famille proche soutient-elle mon projet de reprise d’études ?

Votre conjoint, les parents, les amis proches sont-ils pour ou contre cette reprise d’études ?
C’est toujours agréable pour un militaire en extraction en terrain ennemi de penser au soutien aérien en cas de pépin.
Ou alors faut-il s’attendre à une traversée du désert pendant 12 mois en sandales-jeans-casquette, avec tous ses vivres dans son sac à dos ?

et si c’est le cas, quels moyens, quelle stratégie adopter pour les gagner à votre cause ?
Comment les convertir ? Comment leur expliquer que ça vous tient tellement à cœur ? que vous ça vous passionne ?
 
5- Devant ce projet de 360 jours, qu’est ce qui me fait peur ?

Voici une liste non exhaustive pour vous aider. Rajouter ensuite ce qui manque :)

- Échouer
- Perdre son temps
- Lâcher en milieu d’année
- Complètement bloqué en math
- Manquer de soutien
- Se ridiculiser en public
- Galérer seul sans aide

 
6- Quels compromis suis-je prêt à faire pour réussir ce bac ?

Parce que des compromis il y en aura !
Le but est d’y penser bien à l’avance et de les mettre noir sur blanc.
Déterminez clairement les choses dont vous pouvez vous passer, des choses sur lesquelles vous êtes prêt à faire des concessions.
Exemple : Les cours de théâtre ?! Les soirées jeux vidéos entre amis ?! La semaine de ski ?!

 

7– Qui est votre mentor, votre parrain ou votre coach ?

Qui aura l’autorisation de vous botter le c*l quand vous flancherez ?
Qui allez-vous rencontrer une fois par mois pour rendre des comptes ?
Qui peut tirer la sonnette d’alarme ? Qui peut/doit appeler les renforts quand vous avez les deux genoux à terre ?

 
8- À quoi ressemble «atteindre mon objectif parfaitement» ?

Propulsez-vous au 25 juin 2014, le jour de publication des résultats du bac.
Les choses se sont parfaitement bien passées. Vous avez bien préparé votre bac. Vous avez parfaitement réussi vos épreuves.
Vous attendez l’esprit léger, serein comme César un jour de fête.
et les résultats tombent,
Vos prévisions se concrétisent. A quoi ressemblent elles ?
Une mention très bien ? 19 en math ?
Que ressentez vous ?

 

9- Avez-vous mangé le marshmallow ?

En 1972 un psychologue Walter Mischel de l’université Stanford, a mené une expérience fascinante sur des enfants de cinq ans en leur proposant d’abord un Marshmallow.
Il leur a donné le choix : soit de le manger tout de suite et alors rien ne se passe,
ou alors attendre 15 minutes, le temps que l’expérimentateur revient et si l’enfant n’a pas mangé son Marshmallow alors il lui donnera deux autres.

L’expérimentateur sort de la pièce et on filme les enfants.
On voit alors différents comportements :
Tous les enfants salivent devant la friandise, quasi hypnotisés.
Certains la palpent, la pèsent, la reniflent en fermant les yeux, mais qui ils ne la mangent pas,
d’autres qui se la suçotent,
Un autre qui la coupe en deux, qui mange à l’intérieur et qui remet les deux bouts ensemble.
Et la plupart qui la mangent carrément avant que l’expérimentateur revient.
On suit alors ses enfants durant une trentaine d’années. On se rend compte que les enfants qui n’ont pas mangé leur Marshmallow font de meilleurs études, ont de meilleurs diplômes et ont une carrière à niveau de vie une réussite supérieure à ceux qui ont succombé aux délices à l’appel du Marshmallow. C’est le phénomène de la récompense décalée dans le temps.

Nous parlons ici de discipline personnelle. Etes-vous du genre à prendre des décisions et malgré des tentations garder le cap ? ou êtes-vous du genre a flancher facilement ?
Citez alors DEUX expériences antérieures où vous n’avez pas manger votre Marshmallow.

 

10- Connaître l’ennemi !

Excellent, super !
Vous y êtes presque.

À ce stade j’entends plusieurs idées se bousculer dans votre tête.
Des objections, des excuses pour ne pas commencer.
Je vous liste ici les faux prétextes communs.

Parcourez la liste. Si un point vous interpelle, considérez cette objection. Et notez noir sur blanc pourquoi elle est FAUSSE !

- Je n’ai pas choisi d’être mauvais en Mathématiques, je suis né comme ça ! ( l’argument génétique )

- Une prof m’a complètement dégoûté de cette matière ( le traumatisme d’enfance )

- Le bac à 35 ans, t’es fou ? ( l’argument de l’âge )

- J’ai redoublé 2 fois à cause des Math, alors …

- Le bac ?! Pourquoi le bac ? J’ai déjà un boulot !

 

C’est couché sur papier ? Excellent.

Au travail !

Pensez-vous que j’ai oublié un aspect important ? Dites-le moi dans les commentaires.

2 Comments

  1. maroua dit :

    bonjour , mon problème c’est que j’ai eu l’année passée mon bac et je suis en première année biologie , je veux le refaire parce que j’ai eu un accident ce qui fait je l’ai pas eu avec mention et la je le veux le refaire juste pour la mention , alor que me conseillez vous

  2. Anas dit :

    Salut , je suis inscrit comme candidat libre (série S) et j’ai 6 mois devant moi pour suivre les cours.Est-ce que c’est suffisant ?

Leave a Comment

 

— required *

— required *

Anti-Spam Quiz: